Emission « Envoyé Spécial » sur La Poste du 12 septembre : Oui, pour la CFTC La Poste, le compte n’y est vraiment pas sur les conditions de travail des postiers !

12 septembre 2019
Emission « Envoyé Spécial » sur La Poste du 12 septembre : Oui, pour la CFTC La Poste, le compte n’y est vraiment pas sur les conditions de travail des postiers !

Paris, le 13 septembre 2019 : La CFTC La Poste ne peut que valider certains constats du magazine « Envoyé Spécial » diffusé le 12 septembre 2019 sur France 2 (https://www.france.tv/france-2/envoye-special/) : les conditions de travail sont vraiment dégradées pour les postiers. 

 

La CFTC La Poste espère que cette visibilité médiatique fera enfin réagir la direction du Groupe La Poste sur des points que nous lui avons signalés à maintes reprises. Qu’attend la direction de La Poste pour mettre en œuvre les mesures que nous avons demandées et qui sont dans les accords que nous avons signé ?

 

 La CFTC La Poste porte les nombreuses interrogations des postières et des postiers : comment faire face à la baisse historique du courrier divisé par deux en dix ans ?

L’augmentation de la précarisation de l’emploi au sein du Groupe, les résultats financiers en baisse, l’entrée de la Caisse des dépôts comme actionnaire majoritaire au capital du groupe avec comme objectif le rapprochement de la Banque Postale et de CNP Assurance, toutes ces informations diffusées aux postiers créent un sentiment d’incertitude et accentuent le mal-être.

Notre organisation syndicale alerte la direction de La Poste depuis maintenant plusieurs mois concernant les conditions de travail des postières et des postiers, notamment au courrier. Les conséquences sont nombreuses tant sur le plan de la santé de nos collègues que sur le service rendu aux clients.

Pour rappel, la CFTC La Poste a signé en février 2017 un accord portant « sur l’amélioration des conditions de travail et sur l’évolution des métiers de la distribution et des services des facteurs (trices) et de leurs encadrants (tes) ».

L’accord mentionné ci-dessus comporte un volet « normes et cadences » (calcul de la charge de travail à la distribution), très important car il conditionne le travail quotidien des factrices et des facteurs. Il définit la cadence de travail à travers des critères qualitatifs d’évaluation des tournées (ex : 1,30’ prévues pour remettre un recommandé à un client).

Si pour la CFTC La Poste, l’accord apporte des mesures positives, comme le recrutement de plusieurs milliers de personnes en CDI, plus de 30 000 promotions et parcours qualifiants ainsi que la création de différentes primes (encadrants, facteurs), le chantier « normes et cadences », lui, n’est pas aux attendus.

En effet, les premières mesures ne sont toujours pas déployées (l’accord date de 2017 !), avec un impact très négatif sur les conditions de travail à la distribution. Suite à nos alertes, la direction de La Poste vient timidement de rouvrir le dossier.

Christian Billet, président de la CFTC La Poste, affirme que « si la direction de la Poste veut la réussite de l’accord courrier, elle doit prendre rapidement ses responsabilités et envoyer un signal fort en direction de l’amélioration des conditions de travail.».

 



Vous pourriez être interessé par les articles suivants :

1000 Facteurs supplémentaires à La Poste!

24 septembre 2019
Lire la suite

Nord : préavis de grève départemental le lundi 16 septembre 2019

10 septembre 2019
Lire la suite

En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de Google Analytics afin d'identifier le contenu qui vous intéresse le plus. Gérer mes préférences