LA CAISSE DES DEPOTS ET DE CONSIGNATION PREND LE CONTROLE DE LA POSTE

31 août 2018
LA CAISSE DES DEPOTS ET DE CONSIGNATION PREND LE CONTROLE DE LA POSTE

Paris, le 30 août 2018 : Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, vient d’annoncer que la Caisse des Dépôts et de Consignation (CDC) injectera 6,5 milliards d’euros dans le capital du Groupe La Poste.

La CDC deviendra ainsi l’actionnaire majoritaire du Groupe, qui restera 100% à capitaux publics. Cette opération permettra le rapprochement de La Banque Postale et de la CNP Assurances.

Ce projet suscite de nombreuses interrogations, y compris de la part de la CFTC La Poste, qui y est plutôt favorable.

Si la CFTC se réjouit que ce montage financier s’accompagne, d’après la direction de La Poste, d’un projet industriel, portant notamment sur le développement de l’action territoriale, du pôle financier public, de la logistique urbaine ou encore de l’exclusion numérique, elle alerte sur le fait que les missions de services publics ne peuvent s’accomplir que dans le cadre d’un fort ancrage dans la sphère publique.

Si la CFTC comprend que la création d’un pôle Bancassurance en propre au sein de la Banque Postale a tout son sens, notamment du fait de la révolution numérique qui impacte fortement les métiers historiques, elle s’interroge sur la gouvernance que le nouvel actionnaire majoritaire ne manquera pas de mettre en œuvre.

Les postiers seront demain liés aux choix industriels et stratégiques faits par la CDC. Or, une interrogation subsiste sur le maintien de la CDC dans le giron purement public.

Christian BILLET, président de la CFTC La Poste souligne l’attachement fort de la CFTC aux valeurs et aux missions du service public postal (distribution du courrier 6 jours sur 7, accessibilité, maillage territorial) qui, d'après elle, sont incompatibles avec les lois du marché.

Quant à elle, Anne CHATAIN, présidente de la Fédération CFTC Postes et Télécoms exprime son inquiétude : en 2009, la votation citoyenne a été un vrai succès pour garantir un actionnariat public ainsi que les missions du service public. Nous ne voulions à l’époque pas que la CDC exige de nous une rentabilité intenable pour les postiers, alors que les effectifs ne cessaient et ne cesse encore aujourd’hui de s’effriter (5000 postes non remplacés chaque année).

Christian BILLET rappelle à cette occasion que le Groupe La Poste a perdu plusieurs dizaines de milliers d’emplois en 10 ans et s’inquiète des synergies éventuelles entre les entreprises du Groupe : auront-elles un impact sur le futur niveau de l’emploi ? La CFTC sera bien évidemment vigilante dans ce domaine.

Même si ce genre d’annonce ne manquera pas de susciter des craintes en interne, la CFTC souhaite que ce rapprochement de la CDC avec le Groupe La Poste soit une opération gagnant-gagnant.



Vous pourriez être interessé par les articles suivants :

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA CFTC LA POSTE SUR LES SUICIDES A LA POSTE

12 novembre 2018
Lire la suite

LA POSTE : LA CFTC DENONCE LE RECOURS SYSTEMATIQUE A L’INTERIM

18 juillet 2018
Lire la suite

En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de Google Analytics afin d'identifier le contenu qui vous intéresse le plus. Gérer mes préférences