Louis DUVAUX Président du SICSTI et Vice Président Fédéral

13 novembre 2019
Louis DUVAUX Président du SICSTI et Vice Président Fédéral

Son interview dans Le Lien n°316

Capitaine au long cours, relever les défis me stimule.

Je navigue tous les étés en Bretagne avec le voilier que j’ai construit : 8,60 m de long, 5 couchettes, pas de quille, un système antidérive actif, des ballasts gérés par air basse pression…

J’aime les projets, inventer, construire, arriver à un résultat… et quand ça marche, quel plaisir !

J’ai appris à naviguer de Brest à Cherbourg. Une mer très difficile, très belle mais dangereuse. En tant que capitaine, responsable de tout ce qui se passe à bord, et d’abord de la vie des passagers, tu ne fais pas d’impasse sur la sécurité ! Quand on fait ce qu’il faut, l’aventure est magnifique et j’en fais profiter de nouveaux équipiers.

Le rugby est un sport où tous les profils sont nécessaires pour gagner (grands, petits, lourds, costauds…). On avance en équipe, on trace tout droit, on passe le ballon, on se prend des coups quand c’est nécessaire, mais toujours on se relève… Asthmatique, je m’en suis bien sorti en anticipant en permanence le cours du jeu – se trouver avant tout le monde sur le ballon, courir le moins possible et… regarder les autres courir pour rien.


Un homme de projets

Après un 3 en maths au bac scientifique (!), j’ai décroché un diplôme d’ingénieur (ISEN-Lille) option télécom. Un an de service militaire (ou comment tout faire sauter), et j’entre à Capgemini, une ESN (Entreprises de services du numérique). Dans ma carrière professionnelle, j’ai joué les pompiers pour les projets difficiles, les situations compliquées, les contentieux, les blocages… puis l’action syndicale : je n’ai jamais connu de période « tranquille ».


Mon 1er projet : la conception et la mise en place de centraux téléphoniques à l’export, pour des destinations exotiques comme la Polynésie, le Malawi, le Sénégal, la Colombie… sans y être jamais allé, tout par téléphone !

En 1997, j’ai remporté un beau projet en avant-vente, le contrat de maintenance évolutive du 1er smartphone en France (un mixte entre le téléphone portable d’Alcatel et les PDA de Sharp) : jusqu’à 35 personnes embarquées sur le projet.


Ma vie de syndicaliste, naturellement CFTC

Après avoir maugréé contre les syndicats pendant 5 ans, en 1997, j’ai décidé de m’investir. Les syndicats en place étant défaillants, j’ai choisi le syndicat et ses valeurs, naturellement la CFTC … mais ça, c’est aussi l’histoire du SICSTI.




Vous pourriez être interessé par les articles suivants :

Une plaquette pour présenter notre fédération

18 novembre 2019
Lire la suite

LE SICSTI, UN SYNDICAT PLEIN D’AVENIR

13 novembre 2019
Lire la suite

En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de Google Analytics afin d'identifier le contenu qui vous intéresse le plus. Gérer mes préférences